Vous souffrez régulièrement de rhinite et cherchez un ORL spécialiste à Barcelone ?

Rhinite virale, rhinite allergique, rhinite atrophique… Il n’y a pas une seule mais plusieurs rhinites. La plus connue est la rhinite allergique, plus connue sous le nom de "rhume des foins".

Si vous souffrez régulièrement de rhinites, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec notre oto-rhino-laryngologiste francophone !

Remboursement
N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus au sujet de la prise en charge par votre mutuelle.

Les différents types de rhinites

On distingue généralement la rhinite allergique et la rhinite non-allergique.

La rhinite allergique

La rhinite allergique ou “rhume des foins” est une allergie saisonnière, le plus souvent liée à la production de pollen. D’autres substances peuvent également provoquer des rhinites allergiques, tels les acariens et leurs déchets, les poils d’animaux, ou certaines substances chimiques.

La rhinite non allergique

On parle de rhinite non allergique pour désigner une rhinite virale, plus généralement connue sous le nom de rhume.

Il existe plusieurs formes de rhinites non allergiques :

  • La rhinite aigüe : il s’agit d’un rhume classique. Il est plus fréquent en hiver et dure environ une semaine.
  • La rhinite chronique : elle correspond à une prolongation (plus de 3 mois) d'une rhinite inflammatoire ou infectieuse.
  • La rhinite atrophique : elle est plus fréquente chez les personnes âgées et induit l'atrophie et la sclérose de la muqueuse.
  • La rhinite vasomotrice : également appelée rhinite non allergique, cette maladie chronique dans laquelle un engorgement vasculaire intermittent de la muqueuse nasale cause une rhinorrhée claire et des éternuements.

Quels sont les symptômes d’une rhinite ?

Les principaux symptômes d’une rhinite sont les suivants :

  • Un écoulement nasal,
  • Des éternuements,
  • Une congestion nasale,
  • L’impression d’avoir la tête congestionnée,
  • Les yeux larmoyants,
  • Des croûtes dans le nez en cas de rhinite atrophique.

Lorsque la rhinite s’accompagne d’un mal de gorge, on parle plutôt de rhinopharyngite.

rhinites

Traitement des rhinites

Le traitement des rhinites dépend en partie de leur origine, virale, allergique ou autre.

En cas de rhinite virale

La rhinite virale dure théoriquement de 5 à 20 jours, mais le plus souvent une semaine. Elle peut être traitée de façon symptomatique par des décongestionnants ou des antihistaminiques. Il est bon de rappeler que les antibiotiques n’ont aucune efficacité contre les infections virales.

En cas de rhinite allergique

Pour soigner une rhinite allergique, il faut identifier l’allergène responsable de la rhinite et, si possible, s’en éloigner.

En cas d’allergie aux pollens :

  • Evitez de tondre la pelouse ou portez un masque,
  • Aérez votre logement tôt le matin ou tard le soir,
  • Ne sortez pas les cheveux mouillés.

Si vous avez une allergie aux acariens :

  • Passez souvent l’aspirateur,
  • Aérez tous les jours,
  • Supprimez les moquettes et tapis.

Ensuite, plusieurs traitements peuvent être proposés en fonction de l’allergène et de la sévérité de l’allergie :

  • Traitement à base d’antihistaminiques
  • Désensibilisation

Le traitement de la rhinite chronique

Si vous souffrez de rhinite chronique, plusieurs mesures peuvent être envisagées pour réduire les symptômes de la rhinite et notamment boire beaucoup, utiliser un humidificateur si votre logement est sec, utiliser régulièrement des sprays d’eau de mer, ne pas trop chauffer votre habitation, baisser le chauffage la nuit et surélever la tête de votre lit.

Des traitements locaux peuvent aussi être efficaces, en particulier la prise de corticostéroïdes intranasaux ou l’irrigation nasale à l'aide d'antibiotiques locaux.

Comment prévenir les allergies respiratoires ?

S’il est compliqué de contrôler la pollution ou les conséquences du réchauffement climatique, les médecins de notre centre médical insistent sur les méfaits de certains facteurs aggravants :

  • Le tabagisme passif
  • Des pièces d’habitat non aérées
  • Le stress
  • Une mauvaise alimentation
  • L’obésité

Rhinites : FAQ

Le rhume correspond à une rhinite virale, et il se différencie donc d’une rhinite allergique, liée à la présence d’un allergène (pollen, acariens, etc).
La rhinite est une inflammation de la muqueuse qui tapisse les deux fosses nasales tandis que la sinusite est une inflammation des sinus paranasaux.
Les huiles essentielles, notamment celles de thym et de menthe poivrée, peuvent parfois être utilisées dans le traitement des rhinites, en partiuculier sous forme d’inhalation.

Dr. Eduardo Lehrer

Spécialiste ORL à Barcelone 🇫🇷 🇬🇧 🇪🇸 🇳🇱
Rhinite
Allergies
Voir le profil