En quoi consiste le dépistage de la “chaude pisse” ?

En cas de rapport sexuel non protégé, et même en l’absence de symptôme, il est recommandé de réaliser un dépistage.

La gonorrhée se dépiste par l’analyse d’un échantillon d’urine ou de sécrétions prélevées sur le vagin, le col de l’utérus, l’urètre, l’anus ou dans la gorge. En cas de diagnostic de gonorrhée, un dépistage des autres infections sexuellement transmissibles (IST) est recommandé, en particulier de la Chlamydia.

Si vous souhaitez vous faire dépister de manière totalement anonyme, vous pouvez prendre rendez-vous dans l’un de nos laboratoires partenaires en choisissant l’option qui vous convient ci-dessous :

Dépistage et traitement de la gonorrhée à Barcelone

La gonorrhée est l’Infection Sexuellement Transmissible (IST) la plus fréquente après celle due aux chlamydies. Elle est en recrudescence dans toute l’Europe depuis la fin des années 1990, comme la plupart des IST.

Si vous souffrez de symptômes évoquant la gonorrhée ou si vous avez eu une relation sexuelle à risque, n’attendez pas pour vous faire dépister. Des traitements existent, permettant d’éviter des conséquences sur la santé à long terme.

gonorrhée ou chaude pisse
Remboursement
N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus au sujet de la prise en charge par votre mutuelle.

→ Réservez le test de dépistage MST le mieux adapté à vos besoins

Nous disposons de différents types de tests en fonction de l'analyse que vous souhaitez effectuer. Choisissez celui qui correspond le mieux à vos besoins.

 

Choisir une option

Qu’est-ce que la gonorrhée ?

Egalement connue sous le nom de blennorragie ou “chaude pisse”, la gonorrhée est une infection sexuellement transmissible causée par la bactérie Neisseria gonorrhoeae. Elle est en recrudescence depuis quelques années en France et touche essentiellement des hommes de moins de 30 ans.

Gonorrhée : symptômes

Les symptômes de gonococcie se manifestent habituellement de 2 à 5 jours après le moment de l'infection chez l’homme mais les femmes peuvent ne ressentir aucun symptôme de la maladie.

Parmi les signes les plus fréquents de la gonorrhée, on retrouve :

  • Des écoulements anormaux par le pénis ou l’anus
  • Des picotements ou sensation de brûlure en urinant
  • Des douleurs aux testicules ou dans la région de l’anus
  • Des pertes vaginales anormales
  • Des saignements vaginaux après les relations sexuelles et entre les menstruations
  • Des maux de gorge
  • Des maux de ventre

Un homme, présentant ces signes, doit en parler à sa partenaire, car elle peut ne présenter aucun signe, même si elle est porteuse de la bactérie.

gonorrhée ou chaude pisse

Que faire en cas de résultat positif ?

Si votre test de dépistage MST se révèle positif, vous pouvez consulter un de nos médecins francophones de Turó Park Clinics. Il vous expliquera les résultats et vous guidera dans les différentes options de traitement qui s'offrent à vous.

En cas de séropositivité, une combinaison de traitements à vie (trithérapie) peut être envisagée afin de bloquer l'évolution de la maladie. Cependant, il n'est pas encore possible d'éliminer totalement le virus.

Pour traiter la syphilis, on prescrit généralement des antibiotiques dont le pronostic de guérison est très bon. Les partenaires sexuels du patient doivent également être traités.

Les antibiotiques sont le traitement le plus courant pour la vaginite à trichomonas, la gonorrhée, la lymphogranulomatose vénérienne et les infections à mycoplasmes.

L'herpès génital ne peut pas être entièrement éliminé. Cependant, un traitement permet de soulager les douleurs et de limiter la durée et l'intensité de l'herpès en cas de résurgence.

Enfin, dans la majorité des cas, l'hépatite B guérit spontanément, mais dans certains cas, elle peut devenir chronique.

Réseau de soins de qualité

+40 médecins et spécialistes
Langues parlées : 🇬🇧 🇪🇸 🇫🇷 🇳🇱 🇩🇪 🇮🇹 🇵🇹
Médecin généraliste
Gynécologue
Urologue
Dermatologue
Prenez rendez-vous maintenant !

Quel est le mode de transmission de la gonorrhée ?

La “chaude pisse” est une infection sexuellement transmissible. Il est possible de s’infecter lors de :

  • Relations orales
  • Relations vaginales
  • Relations anales
  • Contact entre les organes génitaux des partenaires sans pénétration
  • Partage de jouets sexuels

Une mère infectée peut également transmettre la gonorrhée à son bébé au moment de l’accouchement.

Quelles sont les complications possibles de la blennorragie ?

En l’absence de diagnostic et de traitement, l’infection gonococcique peut évoluer vers des formes compliquées.

Chez l’homme, une blennorragie non traitée peut provoquer une inflammation de la prostate ou de l’épididyme, pouvant entraîner une infertilité.

Chez la femme, une gonorrhée non traitée peut provoquer des maux de ventre chroniques et une inflammation de l’utérus et des trompes de Fallope à l’origine d’infertilité ou de grossesses ectopiques.

Chez le nouveau-né, une contamination se traduit par une infection des yeux pouvant entraîner une cécité.

Gonorrhée : traitement

Si le diagnostic est confirmé, un traitement à base d’antibiotiques est mis en place. On utilise généralement le ceftriaxone en injection par voie intramusculaire ou intraveineuse. Le traitement contre les chlamydiae est fréquemment proposé en complément, car les deux infections sont souvent associées.

Une visite de contrôle est recommandée une semaine après le traitement. Il faut par ailleurs s’abstenir de tout rapport sexuel non protégé dans la semaine qui suit la prise d'un traitement en dose unique ou pendant toute la durée du traitement si celui-ci est plus long.

Comment éviter la gonorrhée ?

Comme toutes les infections sexuellement transmissibles, la prévention de la gonorrhée repose sur l’utilisation systématique de préservatifs, y compris pendant les préliminaires et en pratiquant le sexe oral. Il convient par ailleurs de bien se laver les mains après avoir été aux toilettes.

Gonococcie : FAQ

Non, la gonorrhée doit être soignée avec des antibiotiques par voie orale ou en injection par voie intramusculaire ou intraveineuse.
Seul un dépistage (analyse d’urine ou frottis) permet de confirmer le diagnostic d’une IST.
La gonorrhée peut être mortelle. Si une femme enceinte est atteinte de gonorrhée, elle peut transmettre l'infection à son bébé lors de l'accouchement, pendant la traversée du canal génital, et provoquer une cécité, une infection articulaire ou une infection du sang mortelle.