Vous avez vécu un évènement traumatisant et vous sentez que vous avez besoin d’un accompagnement pour retrouver un équilibre psychologique ?

Le trouble du stress post-traumatique, ou état de stress post traumatique, peut toucher tout le monde, y compris les enfants, et réduit considérablement la qualité de vie de la personne atteinte.

Heureusement, il n’est jamais trop tard pour parler des événements traumatisants qu’on a vécu et agir sur les symptômes de stress post-traumatique. Si vous souffrez, prenez dès à présent rendez-vous avec notre psychiatre à Barcelone pour trouver des solutions adaptées à votre situation.

Remboursement
Veuillez nous contacter pour en savoir plus sur la couverture de votre mutuelle.

Qu’est-ce qu’un trouble de stress post-traumatique (ou TSPT) ?

On parle de trouble de stress post-traumatique pour désigner un type de trouble anxieux sévère qui se manifeste à la suite d'un évènement tragique, soudain et traumatisant : agression, viol, attentat, prise d’otage, décès soudain d’un proche…

Il faut néanmoins différencier le TSPT d’une réaction “normale” à la suite d’un traumatisme. En effet, face à une situation effrayante et inattendue, il est normal de ressentir de la nervosité, d’avoir du mal à bien dormir ou de se remémorer la situation. Ces émotions et comportements s’estompent généralement avec le temps.

Le trouble de stress post-traumatique, en revanche, dure beaucoup plus longtemps et peut perturber gravement la vie d’une personne. Il peut d’ailleurs se manifester jusqu’à six mois après le traumatisme.

Quels sont les symptômes d’un stress post-traumatique ?

Les patients souffrant d’un stress post-traumatique subissent généralement plusieurs symptômes envahissants :

  • Les reviviscences : le patient revit en partie l'événement (souvenirs envahissants, cauchemars, flashbacks, etc)
  • L'évitement : le patient évite les personnes, lieux, objets, qui pourraient lui rappeler l'événement traumatique
  • Des troubles cognitifs : problèmes de mémoire, de concentration...
  • Des troubles du sommeil,
  • Des problèmes émotionnels : des émotions négatives (tristesse, peur, horreur, culpabilité...), perte d'intérêt pour les activités du quotidien, difficulté à éprouver des sentiments positifs, hypervigilance, irritabilité…
  • Des relations interpersonnelles perturbées, avec une incapacité à faire confiance ou à avoir une relation intime avec autrui.

Il faut par ailleurs noter que le TSPT s’accompagne souvent d’autres troubles psychiques comme la dépression, les addictions, les troubles du comportement alimentaire ou même parfois des conduites suicidaires.

Chez les enfants, les symptômes du stress post-traumatique sont généralement différents et peuvent se manifester soit par des maux (maux de ventre, refus de s’alimenter, cauchemars et sommeil très perturbé, régression sur la propreté…), soit par des comportements inhabituels.

Qui est concerné par les troubles de stress post-traumatique ?

Si un événement traumatisant est toujours à l’origine d’un trouble du stress post-traumatique, le fait d’être confronté à un événement violent n’entraîne en revanche pas forcément la survenue d’un TSPT.

D’une manière générale, tout le monde peut être touché par un stress post-traumatique. Certains facteurs semblent tout de même influencer de manière significative la survenue d’un TSPT. Ces facteurs comprennent la durée du traumatisme, le nombre d’autres expériences traumatisantes dans la vie d’une personne, sa réaction face à l'événement et le type de soutien qu’elle a reçu après l'événement.

De même, certains individus sont considérés à risque. C’est notamment le cas des militaires, des victimes de catastrophes naturelles, des survivants aux camps de concentration et des victimes de crimes violents. Des individus employés dans des métiers avec violence (comme les soldats) ou les situations d'urgence (comme les services d'urgences médicales) sont également à risque.

TSPT

La prise en charge des troubles du stress post-traumatique au Turo Park Medical Clinics

Face à un stress post-traumatique, le patient doit être pris en charge car il peut y avoir des conséquences graves, comme une dépression, la consommation et la dépendance à des substances.

Le traitement de première intention est la psychothérapie qui peut prendre différentes formes :

  • Thérapie cognitive et comportementale
  • Hypnose
  • EMDR
  • PNL

Si la psychothérapie ne donne pas de résultats suffisants, un traitement médicamenteux peut être envisagé, à base d'antidépresseurs, d'anxiolytiques.

Le traitement du trouble de stress post-traumatique dans sa forme simple dure, la plupart du temps, quelques mois. Le trouble complexe a des répercussions plus importantes sur la vie de la personne, et s’en rétablir demande plusieurs années.

Prenez rendez-vous dès à présent avec un spécialiste pour retrouver le plaisir de vivre.

Trouble du stress post-traumatique : FAQ

Avec le temps, l’anxiété et les différents symptômes du trouble se muent en déprime, puis en dépression, avec potentiellement l'apparition de conduites suicidaires.
Il est important que la personne puisse se confier sans se sentir juger. S’entendre dire qu’il faut "oublier et passer à autre chose" serait néfaste pour elle.
D’après les études de l’OMS, la prévalence du stress post-traumatique serait de 1 à 3% en Europe, et toucherait davantage la population féminine (deux femmes pour un homme).

 

Notre psychiatre francophone

David Chevalier

Psychothérapeute et Gestalt-thérapeute 🇫🇷 🇬🇧 🇪🇸
Psychothérapie humaniste et gestaltiste
Types psychologiques : MTBI et Eneagramme
Bioénergétique
Programmation neurolinguistique
Voir le profil

Dr. Elvira Herrería

Psychiatre 🇬🇧 🇪🇸
Traitement des maladies mentales légères et graves
Traitement de la toxicomanie
Psychiatrie de l'enfant
Dépression, anxiété, troubles bipolaires
Voir le profil

Neus Valencia

Thérapeute relationnel intégratif 🇬🇧 🇪🇸
Psychothérapie relationnelle intégrative
Croissance personnelle et leadership
Accompagnement dans les processus de perte et de deuil
Programmation neurolinguistique
Hypnose ericksonienne
Voir le profil