En quoi consiste le dépistage de la Trichomonase ?

Le dépistage des infections à Trichomonas se fait par frottis vaginal et de l’urètre chez la femme par le/la gynécologue et par un échantillon d’urine chez l’homme par le/la médecin ou urologue. Il peut se faire dès le cinquième jour suivant la contamination.

En cas de suspicion de trichomonase, un dépistage d’autres IST, en particulier de la gonorrhée et du VIH, est recommandé.

Vous pensez souffrir de trichomonase ?

La trichomonase est l'infection sexuellement transmissible la plus répandue au monde avec 143 millions de nouveaux cas chaque année d'après les chiffres de l'OMS. Le plus souvent bénigne et asymptomatique, elle peut néanmoins entraîner des complications et augmente sensiblement le risque d’attraper le VIH/SIDA.

Si vous souffrez de symptômes évoquant une infection à trichomonas vaginalis, n’attendez pas pour vous faire dépister et ainsi démarrer un traitement adapté au plus vite.

infection à trichomonas
Remboursement
N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus au sujet de la prise en charge par votre mutuelle.

→ Réservez le test de dépistage MST le mieux adapté à vos besoins

Nous disposons de différents types de tests en fonction de l'analyse que vous souhaitez effectuer. Choisissez celui qui correspond le mieux à vos besoins.

 

Choisir une option

Qu’est-ce que la trichomonase ?

La trichomonase est une infection sexuellement transmissible (IST) causée par un parasite appartenant à la famille des protozoaires, le trichomonas vaginalis. Elle touche essentiellement les femmes jeunes, et peut être à l'origine de vaginite chez la femme et d'urétrite chez l'homme.

La trichomonase est l’IST la plus répandue au monde.

Trichomonase : symptômes

Le plus souvent asymptomatique, en particulier chez l’homme, la trichomonase peut néanmoins s’accompagner de symptômes, principalement urogénitaux, tels que des :

  • Sécrétions vaginales le plus souvent abondantes, malodorantes ou pas, d’aspect mousseux, prenant une coloration verdâtre, parfois blanchâtres
  • Irritations ou démangeaisons vaginales
  • Douleurs à la miction ou lors des rapports sexuels
symptomes trichomonas

Que faire en cas de résultat positif ?

Si votre test de dépistage MST se révèle positif, vous pouvez consulter un de nos médecins francophones de Turó Park Clinics. Il vous expliquera les résultats et vous guidera dans les différentes options de traitement qui s'offrent à vous.

En cas de séropositivité, une combinaison de traitements à vie (trithérapie) peut être envisagée afin de bloquer l'évolution de la maladie. Cependant, il n'est pas encore possible d'éliminer totalement le virus.

Pour traiter la syphilis, on prescrit généralement des antibiotiques dont le pronostic de guérison est très bon. Les partenaires sexuels du patient doivent également être traités.

Les antibiotiques sont le traitement le plus courant pour la vaginite à trichomonas, la gonorrhée, la lymphogranulomatose vénérienne et les infections à mycoplasmes.

L'herpès génital ne peut pas être entièrement éliminé. Cependant, un traitement permet de soulager les douleurs et de limiter la durée et l'intensité de l'herpès en cas de résurgence.

Enfin, dans la majorité des cas, l'hépatite B guérit spontanément, mais dans certains cas, elle peut devenir chronique.

Réseau de soins de qualité

+40 médecins et spécialistes
Langues parlées : 🇬🇧 🇪🇸 🇫🇷 🇳🇱 🇩🇪 🇮🇹 🇵🇹
Médecin généraliste
Gynécologue
Urologue
Dermatologue
Prenez rendez-vous maintenant !

Comment se transmet l’infection par trichomonas vaginalis ?

Les infections génitales à Trichomonas sont presque toujours transmises par voie sexuelle. Les femmes peuvent être infectées lors de rapports sexuels avec des hommes ou des femmes. Mais les hommes peuvent être infectés uniquement lors de rapports sexuels avec des femmes, et non avec des hommes.

Moins fréquente, la transmission par linge de toilette humide, l'eau du bain ou des lunettes de WC préalablement contaminées est également possible. Le parasite pouvant vivre jusqu'à 24 heures dans les milieux extérieurs si les conditions sont favorables.

Quelles sont les complications possibles de la Trichomonase ?

L’infection peut provoquer une maladie pelvienne inflammatoire et, chez la femme enceinte, provoquer un travail et un accouchement prématurés.

Chez l’homme, les seules rares complications sont l'épididymite (inflammation du conduit reliant le testicule à la prostate) et la prostatite (inflammation de la prostate).

Trichomonas : traitement

Le traitement repose sur l’administration par voie orale d’un antibiotique antiparasitaire de la famille des nitro-imidazolés. Le traitement peut-être monodose ou à prendre sur plusieurs jours selon les symptômes.

Il faut traiter toutes les personnes contaminées (patiente et tous les partenaires connus) et éviter tout rapport sexuel avant la fin du traitement et la guérison complète.

Comment éviter l’infection par trichomonas vaginalis ?

Il n’existe pas de vaccin permettant de se prémunir d’une infection à Trichomonas vaginalis. Pour éviter la trichomonase, il convient donc d’utiliser un préservatif (interne ou externe) lors de rapports sexuels.

Trichomonase : FAQ

Pour traiter la trichomonase, les antibiotiques de la famille des imidazolés sont généralement prescrits. Ils ne sont pas disponibles sans ordonnance et ne doivent pas être pris sans avis médical.
Les complications de la trichomonase sont rares, mais peuvent potentiellement entraîner une inflammation des voies génito-urinaires, la stérilité, un écoulement rare et clair d'une substance mucopurulente, une dysurie, une urétrite non gonococcique, une prostatite, une balanoposthite, une épididymite et une maladie urétrale.
Les hommes sont habituellement asymptomatiques mais peuvent tout à fait être infectés par le Trichomonas vaginalis.