Vous souffrez de troubles bipolaires et cherchez un accompagnement avec un psychiatre à Barcelone ?

Dans la vie quotidienne, chacun éprouve des émotions telles que la joie, la tristesse ou la colère et certains se sentent capables de gérer ces fluctuations. Cependant, les personnes atteintes de troubles bipolaires ressentent leurs émotions avec une intensité excessive et ont parfois du mal à les contrôler, ce qui entraîne souvent des difficultés à remplir leurs obligations professionnelles, familiales et sociales.

Cette maladie mentale peut être diagnostiquée et traitée et doit être reconnue le plus tôt possible afin d'obtenir une aide et un soutien efficaces.

Si c'est votre cas et que vous cherchez un soutien pour reprendre le contrôle de votre vie et de vos activités quotidiennes, n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec notre équipe de psychiatrie et de santé mentale.

Remboursement
Veuillez nous contacter pour plus d'informations sur votre couverture mutuelle.

Trouble bipolaire : de quoi parle-t-on ?

On parle de trouble bipolaire pour désigner une maladie psychique chronique responsable de dérèglements de l’humeur. Cette pathologie était autrefois appelée “psychose maniaco dépressive" et se caractérise par l’alternance de phases d’excitation et de dépression.

Durant les épisodes maniaques, les patients sont extrêmement actifs et se sentent euphoriques et exaltés. Ils font de grands projets et peuvent dépenser beaucoup d’argent sans se soucier des conséquences. Ces épisodes peuvent être accompagnés de consommations excessives d’alcool ou d’autres produits.

Durant les épisodes dépressifs, au contraire, les personnes bipolaires ressentent une grande tristesse et perdent tout désir d’activité. Dans certains cas, les épisodes dépressifs s’accompagnent même d’idées suicidaires. 

Chez certaines personnes, il existe également des épisodes mixtes durant lesquels la personne présente simultanément des symptômes de manie et de dépression.

Il faut par ailleurs savoir que les troubles bipolaires sont de sévérité variable en fonction des personnes, ce qui complique souvent le diagnostic. 

Les symptômes : comment savoir si on est bipolaire ?

Un épisode maniaque se reconnaît à la présence continuelle, pendant au moins une semaine, de plusieurs des signes et symptômes suivants :

  • Hyperactivité
  • Débit de parole accéléré
  • Diminution de la sensation de fatigue
  • Sentiment de bonheur intense
  • Estime de soi démesurée
  • Manque de jugement
  • Augmentation des activités et intéractions sociales
  • Comportements impulsifs

A l’inverse, les épisodes dépressifs se caractérisent par la présence continuelle, pendant au moins deux semaines, de plusieurs des signes et symptômes suivants : 

  • Fatigue
  • Tristesse intense
  • Manque d’énergie
  • Perte d’intérêt pour les activités qui procurent normalement du plaisir
  • Sentiment d’échec
  • Diminution de l’estime de soi
  • Difficultés à se concentrer
  • Pensées suicidaires
symptômes du trouble bipolaire

Si vous avez des symptômes, n’attendez pas pour consulter. En effet, plus une personne atteinte de troubles bipolaires consulte tôt, plus elle aura de chance de reprendre le contrôle sur sa vie rapidement.

 

"La meilleure aide pour un malade mental est d'écouter, de ne pas juger et de comprendre qu'il est confronté à quelque chose qui le dépasse et qui n'est pas volontaire".

- Dr. Elvira Herrería, notre psychiatre

Quelles sont les causes du trouble bipolaire ?

La cause des troubles bipolaires n’est pas toujours facile à déterminer. Souvent, c’est une combinaison de plusieurs facteurs qui entraîne l’apparition des symptômes.

Il semblerait que les personnes atteintes de troubles bipolaires souffrent en effet de troubles biologiques dans le fonctionnement et la communication des cellules du cerveau, ainsi que d’anomalies génétiques. 

Chez les personnes prédisposées, un trouble bipolaire peut par ailleurs être déclenché sous l’action d’éléments tels que :

  • Le stress
  • Une grande fatigue
  • La consommation d’alcool ou de drogue
  • La survenue d’une maladie (ex : hyperthyroïdie) 
  • La prise de certains médicaments

Cependant, un trouble bipolaire peut également se développer sans élément favorisant ni déclenchant.

Troubles bipolaires : tests et diagnostic

Le diagnostic des troubles bipolaires est essentiellement clinique. Il se fait au cours d’un examen psychiatrique, où les symptômes et les signes sont observés. Afin que le médecin puisse établir le bon diagnostic, il est primordial que le patient raconte tous les symptômes qu’il rencontre, du plus insignifiant au plus important.

Il existe également un test d’autoévaluation basé sur le système Goldberg de mesure de la dépression et de la manie. Ce questionnaire de dépistage est destiné à mesurer la sévérité des pensées et comportements bipolaires.

Une fois diagnostiqué, on classe généralement le trouble bipolaire dans l’une des deux catégories suivantes :

  • Le trouble bipolaire 1 est caractérisé par la survenue d'un ou plusieurs épisode(s) de manie.
  • Le trouble bipolaire 2 est caractérisé par la survenue d'un ou plusieurs épisode(s) de dépression majeure et d'un ou plusieurs épisode(s) d'hypomanie.

La prise en charge des troubles bipolaires au sein de Turó Park Medical Center

Au sein du service de psychiatrie de Turó Park Medical Clinic, la première phase de la prise en charge est centrée sur une évaluation médicale et psychologique afin d’affiner le diagnostic et le type de bipolarité que présente le patient, ainsi que la recherche d’éventuelles pathologies associées.

Une fois le diagnostic établi, le traitement des troubles bipolaires reposera sur trois axes :

  • Les traitements médicamenteux 

Ils visent essentiellement à atténuer les symptômes en cas d’épisode aigu (qu’il soit maniaque ou dépressif), et celui de prévenir les rechutes, en stabilisant l’humeur à long terme.

  • Les psychothérapies

Qu’il s’agisse de thérapie cognitive et comportementale, interpersonnelle ou de groupe, la psychothérapie semble efficace aussi bien pour traiter les crises aigües que pour stabiliser l’humeur et limiter les rechutes à long terme. L’hypnose a également montré de très bons résultats, en permettant au patient souffrant de bipolarité d’apprendre à identifier ses moments de sensibilité et d’angoisse, et de vivre avec sa famille, ses collègues, sans ressentir aucun blocage quelconque.

  • La psychoéducation

Cette approche vise à aider les patients et leur entourage à acquérir les connaissances nécessaires à une meilleure adaptation à la maladie.

Dans les cas graves d’accès maniaques ou dépressifs, en particulier lorsque des idées suicidaires sont présentes ou que le comportement excessif du patient entraîne des risques pour lui, son entourage ou ses biens, une hospitalisation est nécessaire.

Trouble bipolaire : nos réponses à vos questions les plus fréquentes

Les personnes bipolaires vivent un yo-yo émotionnel : elles peuvent vivre les événements de leur vie quotidienne avec une profonde tristesse ou un sentiment de bonheur extrême.
Une personne atteinte de troubles bipolaires vit ses émotions avec une intensité démesurée, alternant des phases d’excitation et de dépression. Si c’est votre cas, le mieux est de consulter un médecin afin qu’il puisse établir un diagnostic.
Les troubles bipolaires étaient anciennement appelés psychose maniaco-dépressive. Il s’agit de la même pathologie.
Les personnes bipolaires ne sont pas dangereuses pour leur entourage. Toutefois, vivre avec une personne bipolaire n'est pas une chose facile, et cette dernière aura besoin de beaucoup de soutien et d'attention.
Le trouble bipolaire est une réelle pathologie qui s’inscrit sur la durée. ​​Une personne peut très bien éprouver des émotions différentes au cours d'une journée sans qu’il ne soit pour autant bipolaire.
Sans traitement, la maladie peut s'aggraver en “imprimant” sur le cerveau des circuits de fonctionnement inadéquats alors que le cerveau peut “se réparer” grâce au traitement. Un accompagnement professionnel est indispensable pour se soigner.
Une personne bipolaire connait une alternance de phases maniaques et dépressives de manière chronique. Un test d’autoévaluation basé sur le système Goldberg de mesure de la dépression et de la manie peut être utile pour déterminer si une personne est réellement bipolaire.
Ecoutez sa souffrance et aidez-le à analyser la situation de manière plus objective. Essayez de le divertir et surtout, soyez attentif à d’éventuelles idées suicidaires pour pouvoir intervenir si nécessaire.

 

Notre psychiatre

Dr. Elvira Herrería

Psychiatre 🇬🇧 🇪🇸
Traitement des maladies mentales légères et graves
Traitement de la toxicomanie
Psychiatrie de l'enfant
Dépression, anxiété, troubles bipolaires
Voir le profil