Vous souffrez d’un souffle au coeur et cherchez un cardiologue à Barcelone ?

Généralement, le s​​ouffle au cœur est perçu par le médecin généraliste ou le cardiologue lors d’une auscultation au stéthoscope. Bien qu’impressionnant, il n’est pas toujours synonme de pathologie cardiaque. Pour s'assurer que celui-ci ne résulte pas de troubles physiologiques, il convient de faire des examens complémentaires

Prenez rendez-vous dès maintenant avec l’un de nos cardiologues pour surveiller votre souffle au coeur.

Remboursement
N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus au sujet de la prise en charge par votre mutuelle

Qu’est-ce qu’un souffle au coeur ?

On parle de souffle au coeur pour désigner des bruits “inhabituels” perçus lors d’une auscultation à l’aide d’un stéthoscope pendant les battements du cœur.

Ces bruits sont généralement produits par des turbulences de la circulation du sang vers le cœur et peuvent être causés par diverses pathologies. Attention, un cœur peut aussi émettre des bruits sans pour autant connaître de malformations.

Les souffles au coeur peuvent être présents dès la naissance, ou bien se développer plus tard dans la vie. Ils peuvent concerner aussi bien les enfants, que les adolescents, les adultes et les personnes âgées.

Les différents types de souffle au coeur

Il existe deux types de souffles au coeur :

  • Le souffle systolique : il se traduit par un bruit apparaissant lors de la contraction du cœur, appelé aussi systole.
  • Le souffle diastolique : il est présent lors d’un reflux du sang au moment de la diastole, qui correspond au remplissage du cœur.

Souffle au coeur : symptômes

Le plus souvent, le souffle au coeur n’entraîne aucun symptôme mais est découvert lors d’un examen médical à l’aide d’un stéthoscope.

souffle cardiaque

Quelles sont les causes d’un souffle au coeur ?

Il faut distinguer le souffle au coeur fonctionnel (ou innocent) du souffle au coeur anormal.

Dans le cas d’un souffle au coeur fonctionnel, il est possible que le sang circule plus vite que la normale, notamment en cas de :

  • Grossesse
  • Fièvre
  • Hyperthyroïdie
  • Anémie
  • Phase de croissance rapide (adolescence notamment)

Le souffle au coeur anormal, lui, est le plus souvent lié à un rétrécissement ou à une insuffisance d’une ou plusieurs valves du cœur.

En voici les causes les plus fréquentes :

  • Une cardiopathie congénitale (communication interventriculaire (CIV), persistance du canal artériel, rétrécissement de l’aorte, tétralogie de Fallot, etc)
  • Une anomalie des valves cardiaques
  • Une endocardite
  • Un rhumatisme articulaire aigu

Quelles sont les conséquences d’un souffle au coeur ?

Un souffle au cœur peut n’avoir aucun retentissement sur la santé mais il peut aussi être révélateur d’un trouble cardiaque. Il est important de dépister ces troubles à un stade précoce afin d’avoir un suivi régulier et une prise en charge adaptée si cela s’avère nécessaire.

En cas de souffle au coeur, le cardiologue procédera donc à un examen approfondi à l’aide d’une échographie cardiaque Doppler pour mieux caractériser la cause et s’assurer qu’il n’y a pas de conséquences néfastes.

Quels sont les traitements du souffle au coeur ?

Le traitement du souffle au coeur dépend de son origine. S’il s’agit d’un souffle au coeur fonctionnel (ou innocent), aucun traitement particulier n’est à envisager.

En revanche si le souffle au coeur traduit une pathologie cardiaque, il peut être nécessaire de traiter la maladie sous-jacente.

En fonction de la pathologie, les traitements peuvent être les suivants :

  • Des médicaments (des anticoagulants, diurétiques, ou encore des bêta-bloquants) qui diminuent le rythme cardiaque et la pression artérielle
  • Une opération chirurgicale pour réparer ou remplacer une valve cardiaque
  • Une surveillance régulière

Souffle au coeur : FAQ

Un souffle au cœur peut n’avoir aucun retentissement sur la santé mais il peut aussi être révélateur d’un trouble cardiaque. En cas de doute, mieux vaut consulter un cardiologue.
Pour prévenir les problèmes de valves cardiaques et donc de souffle au cœur, il est fortement recommandé, outre de pratiquer une activité physique régulière, de surveiller son poids.
Des facteurs génétiques peuvent influer de bien des façons sur le risque de maladie du cœur. Toutefois, on ne peut pas affirmer que le souffle au coeur soit héréditaire.