Comment éviter les petits problèmes gynécologiques de l’été ?

En été, la chaleur, l'humidité mais aussi les changements alimentaires peuvent causer de petits déquilibres de la flore vaginale, entraînant des démengeaisons et des picottements souvent désagréables. Pour éviter les vaginoses et mycoses vaginales, suivez les conseils des gynécologues de la clinique Turó Park Dental & Medical Center.

Vaginose, mycose... De quoi parle-t-on ?

La vaginose

problème gynécologique été

La vaginose bactérienne est une infection vaginale généralement bénigne, liée à un déséquilibre de la flore microbienne du vagin. Elle touche souvent la femme ménopausée qui a tendance à souffrir de sécheresse vaginale. La bactérie la plus souvent en cause est la Gardnerella vaginalis mais d'autres germes peuvent également être à l'origine d'une vaginose : bacteroides, mobilincus, atopobium, etc.

La vaginose se manifeste par des pertes vaginales de couleur blanc-gris, souvent abondantes, dotées d'une odeur désagréable. Les démangeaisons, l’érythème et les gonflements, eux, sont plus rares.

La mycose vaginale

La mycose vaginale est également une infection gynécologique fréquente, mais elle est liée au développement d'un champignon, le plus souvent Candida albicans. Les personnes diabétiques et les femmes enceintes sont plus facilement touchées car les champignons qui aiment tout particulièrement le sucre et les oestrogènes.

Les symptômes les plus fréquents de cette infection sont :

  • Des pertes blanches abondantes ;
  • Des démangeaisons et des douleurs vulvaires ;
  • Une sensation de brûlure lors des rapports sexuels ou quand vous urinez.

Comment soigner une infection vaginale ?

Si vous suspectez une infection vaginale, il est préférable de prendre rendez-vous avec un gynécologue afin de réaliser un prélèvement vaginal. Vous pourrez ainsi déterminer s'il s'agit d'une vaginose ou d'une mycose, et choisir le traitement le plus adapté. Les symptômes de ces maladies sont en effet assez proches et il est facile de les confondre.

Si vous souffrez d'une vaginose bactérienne, votre médecin vous prescrira sans doute un antibiotique (tel que le métronidazole ou la clindamycine) par voie orale ou sous forme d'ovules.

Une mycose, quant à elle, se traite avec des crèmes locales et des capsules vaginales antifongiques de la famille des imidazolés (type Econazole, Lomexin).

Nos conseils pour éviter les soucis gynécologiques cet été

Les champignons adorent les milieux chauds et humides. Pour éviter les mycoses et autres problèmes gynécologiques cet été, nous vous recommandons de :

piscine femme

  • Eviter de garder un maillot de bain humide pendant plusieurs heures
  • Prendre une douche après la baignade pour enlever le sable et le sel, très irritants pour la vulve
  • Opter pour des vêtements amples, et de préférence en coton
  • Eviter les culottes en matière synthétique ou en soie
  • Vous laver la vulve chaque jour avec un produit adapté

Vous pouvez également prendre des probiotiques vaginaux en prévention si vous êtes sujettes aux vaginoses à répétition.

Leave a Comment

(0 commentaires)

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *